Les participants du 8ième atelier régional du Cluster Francophone

Francophone countries discussed M&E of adaptation

-- Pour la version française, voir ci-dessous --

From 23rd to 25th May 2018, 55 participants from 21 francophone countries gathered in Douala/Cameroun to participate in the eigth regional workshop of the Cluster Francophone of the Partnership on Transparency in the Paris Agreement.

The workshop has been funded by Germany, Belgium, Switzerland, France, FAO and UNDP, and was organised in cooperation with the Ministry of Environment, Nature Protection and Sustainable Development of Cameroon. The participants were technical staff working in different ministries on adaptation to climate change. The focus of the workshop has been on monitoring and evaluation of as well as communication adaptation measures, and on mainstreaming of adaptation activities.

The central question, on which participants exchanged their national experiences and enhanced their knowledge, was « How to measure, monitor, evaluate and communicate implementation progress of adaptation to climate change? ». 

The workshop had the following objectives:

  • Strengthen technical capacities for a monitoring system that serves both national and international needs;
  • Propose a platform for exchanging experiences to enable participants to draw inspiration from good practice of their peers.
  • Support the integration of CC adaptation into sectoral policy planning and NAPs
  • Facilitate the establishment and sustainibility of a network of Francophone experts beyond this meeting.

The presentations held during this workshop can now be downloaded by clicking on the following links:

Day 1:

Day 2:

Day 3:

This workshop has been covered in various Cameroonian media. A broadcasted TV report (in French) can be downloaded here

 

Version française :

Du 23 au 25 mai 2018, 55 participants, dont 31% femmes, représentant 21 pays francophones d’Afrique, ont participé à l’atelier au sujet « Comment mesurer, suivre, évaluer et communiquer le progrès de la mise en œuvre des mesures d’adaptation au changement climatique » qui s’est tenu au Cameroun.

Le Ministère de l'Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable de la République du Cameroun était un hôte exemplaire et a accueilli les participants dans la ville de Douala.

C’était la première fois que le Partenariat sur la Transparence adressa l’adaptation comme sujet principal. La prise en compte des deux sujets atténuation et adaptation par le Partenariat dorénavant permettra de bien mettre en avant les synergies et co-bénéfices importants qui existent entre atténuation et adaptation et d’insister sur le besoin d’adopter une approche holistique pour assurer l’atteinte des objectifs de développement durable.  

Au cœur de la discussion figurait le suivi et l’évaluation des mesures d’adaptation, et plus précisément les méthodologies relatives à l’identification, la collecte et le traitement des données, le développement des indicateurs ainsi que la mise en place d’un cadre institutionnel pérenne.

L’atelier a réuni non seulement les représentants des ministères de l’environnement des pays francophones, mais aussi les experts de ministères sectoriels. Sans les derniers, les informations pertinentes et nécessaires pour une politique d’adaptation au changement climatique ne peuvent pas être identifiées et mises en œuvre.

Les interventions, discussions et groupes de travail ont touchés aux sujets suivants:

Importance de l’adaptation au niveau international et national ; introduction au suivi et à l’évaluation ; le processus Plan National d’Adaptation (PNA) en mettant l´accent sur le suivi et l´évaluation (S&E) et les co-bénéfices entre adaptation et atténuation.

L’atelier a eu les objectifs suivants :

  • Echange d’expériences des pays sur les défis du suivi et de l’évaluation
  • Renforcer les capacités à travers des exercices, et échanges d’expériences de pays
  • Faciliter le réseautage des participants au-delà de l’atelier

Dans le cadre du Cluster Francophone, ce sont l’Allemagne, la Belgique, la France et la Suisse ainsi que le Global Support Programme du PNUD/PNUE et la FAO, qui ont joint leurs capacités financières et techniques pour réaliser cet atelier. Parmi les experts également présents, était l’International Institute of Environment and Development (IIED) et NDC Partnership. Le Secrétariat de la CCNUCC intervenait avec une message vidéo.

Veuillez trouver l’agenda ainsi que les présentations et un reportage télévisé en haut.